18 avril 2010

Arcangelo, un hôte un peu léger

Finalement, je ne suis pas fâchée d'être rentrée.
Ce petit séjour italien s'est révélé des plus frustrant.
Oh, évidemment, on ne peut pas ôter à Arcangelo qu'en plus d'être beau, riche, bien né, intelligent, poli, cultivé, plein d'humour, gentil et sexuellement inoubliable, il est un hôte de qualité.
Jamais il ne se permettrait de laisser une personne faisant escale sous son toit sans distractions adéquates, même s'il doit pour cela donner de sa personne.
Enfin, c'est ce dont j'étais persuadée jusqu'à un certain soir, quand une ombre est apparue au tableau, et pas des moindres.

J'étais retournée à mon poste près de la porte-fenêtre de Yuri et Gabriel, (oui, je m'inquiète, Yuri épuisait mon Graphopathe, je ne voulais pas qu'il lui arrive des bricoles, en plus il marque facilement, et j'ai remarqué que Yuri griffe beaucoup, je devais être prête à intervenir si les choses tournaient mal) et Arcangelo était lui aussi à son poste. C'est à dire bien vissé dans le derrière de Gabriel sous le regard protecteur et lubrique de Yuri.

Quand Arcangelo à jouit et que Yuri a pris le relais dans le popotin de Gab' qui vraisemblablement n'en avait pas eu assez, je me suis un peu désintéressée de la scène ( Je trouve Yuri vachement moins sexe qu'Arcangelo quand il prend Gab' par derrière) et je me suis glissée discrètement vers la porte fenêtre de Cl'm pour voir si le chemin était encore libre pour rentrer. Bon, en fait, Latal était assis pensif sur son lit, sûrement en train de se morfondre sur son flirt perdu. J'étais fort occupée à me demander par quel chemin j'allais retourner à ma chambre, quand j'ai senti une main se poser sur mon épaule. C'était Arcangelo. Son autre main tenait une serviette avec laquelle il achevait de se sécher. Il y avait quelques gouttes d'eau qui coulaient sur son torse autour des tétons, c'étais super sexe, j'ai eu envie de lécher.
- Framboise, ma chère, je n'ai pu m'empêcher de noter votre intérêt pour ce qu'il se passait entre les...
- ...Fesses de Gab'... j'ai terminé, en me jetant sur son mamelon gauche, il goûtait le gel douche aux agrumes de Gab'.
- J'allais dire les draps du lit, mais j'oubliais qu'avec vous la délicatesse n'est pas vraiment de mise. Un fauteuil à l'intérieur vous siérait-il ? Je m'en voudrais que vous vous esquintiez les genoux sur le sol de ma terrasse.

Je ne me le suis pas fait dire deux fois.

Entretemps, Yuri et Gab' avaient disparu dans la salle de bain. J'ai demandé à Arcangelo si il voulait qu'on baise en attendant que les deux autres fassent leur toilettes, mais il a dit non merci, par contre je vous lécherais bien les seins. Sans plus de cérémonie, il a joint le geste à la parole en me soulevant et en me plaquant contre un mur. J'ai entouré ses hanches de mes cuisses et déboutonné le corsage de ma robe en soupirant d'aise.

Arcangelo a une manière de lécher les seins qui me laisse sens dessus dessous, il commence par le dessous où il lèche doucement puis remonte en appuyant, jusqu'à ce que ses lèvres englobent le téton et là sa langue vient titiller la pointe et.... il m'a lâché parce que Yuri et Gab' étaient de retour.

- Merci pour l'entracte, a-t-il murmuré en retournant sur le lit.
J'ai rien dit parce que Gab' et lui ont commencé à se frotter l'un contre l'autre à genoux sur le lit, pendant que Yuri allongé, flattait la croupe de Gab' de deux doigts inquisiteurs. Et moi toute cette chair offerte, ça me rend dingue. Surtout quand l'objet de toutes les attentions a commencé à gémir sous le plaisir conjugué des morsures tendres de l'archange italien dans son cou et des doigts experts du violoniste russe s'insinuant dans son séant. J'ai poussé un petit cri moi aussi.
Arcangelo m'a coulé un regard étrange.
- Ecartez les jambes Framboise, a-t-il ordonné en se glissant hors du lit.

J'ai obéis, pleine d'impatience, et je mouillais déjà en le regardant traverser la pièce à quatre patte en roulant des épaules et un sourire carnassier aux lèvres. Il a collé sa tête entre mes jambes, j'ai passé mes cuisses par dessus ses épaules et empoigné ses bouclettes blondes. Je ne sais pas sur quoi Arcangelo a entraîné sa langue durant son adolescence, mais c'est une expérience à part. A la fois légère, et pourtant capable de se presser si profond en moi. Les 5 minutes qu'il a passé entre longues et profondes caresses sur ma fente, et suçotage langoureux de mon clito comme presque personne ne sait le faire, m'ont laissée pantelante, et je crois que lorsqu'il a enfoncé un pouce entre mes fesses pour parfaire le tableau pendant qu'il se promenait avec fermeté entre les lèvres j'ai geint assez fort pour réveiller la moitié de la maison.
Arcangelo s'est redressé, il avait le sourire luisant de ma mouille et une érection sculpturale, j'ai tendu les lèvres vers l'objet de tout mon désir alors qu'il passait à quelques centimètres de mon visage, mais Arcangelo s'est détourné de moi et d'une démarche nonchalante est allé offrir l'érection que JE lui avais donné aux lèvres gourmandes de Gabriel.
Et lui, il ne m'a même pas jeté un regard de remerciement, il a fermé les yeux et enfoncé mon cadeau bien au fond de sa gorge.
J'ai baissé ma robe et je suis partie sous le regard moqueur de Yuri.

- Vous gênez surtout pas hein, a grogné Latal en me regardant passer devant son lit.
- Oh vous, fermez là, où je vous suce, ça me défoulerait tiens.
- Maison de fous... a soupiré Cl'm, et il a encore dit autre chose mais j'étais déjà partie.

9 commentaires:

un Arcange a dit…

Vous êtes de mauvaise foi Framboise, ça me déçoit.
Nous savons très bien tous (je ne précise pas le nombre) que ce n'est pas à mon invitation que vous avez répondu.

A la lumière de votre texte j'apparais comme un infernal allumeur alors que je ne le suis vraisemblablement pas plus que vous.

Gourgandine, va !

Klixte a dit…

Raaaaah, Gerboise, t'es quand même de mauvaise foi (2) de râler après tout ce qu'Arcangelo s'est mis en quatre pour qu'on passe un super séjour.

Tire les conclusions de cette mésaventure.
Je sais pas moi. Gabriel doit sucer mieux que toi. Ca ne m'étonnerait qu'à moitié.

Framboise Hurtebise a dit…

Oui, bon c'est Yuri qu'à voulu que je vienne, mais j'avais envie de vous lécher le téton (et j'aime pas le tétons de Yuri) Vous cherchez vraiment à me frustrer vous.

Calixte , idiot, 1/ je suçais très bien avant, et 2/ certes je n'ai pas les lèvres aussi délicieusement pulpeuse que gab', mais comme je l'ai déjà sucé lui, il ne s'est pas privé de me donner quelques conseils.
Tu serais pas mon frère, je te ferais ravaler ta morgue en t'avalant toi.

LeGraphopathe a dit…

Moi je suis pour, même si c'est votre frère. Ca aurait au moins l'avantage de vous faire taire tous les deux (du moins je suppose).

Framboise Hurtebise a dit…

Mais, dans ce cas, vous devriez le sucer aussi, qu'il puisse comparer...

LeGraphopathe a dit…

Framboise, on va se fâcher tout les deux si vous continuer.

Griote a dit…

Hihihi, je vous surprent tous la !
J'adorerai voir sa et aussi le violoniste en traint de joué du violon à walpé avec tous les autres ki hihihi

C leretour du printemp ta toujour tes idée de chaudasse ma Framoise ^^
J'adère à 2000%

Framboise Hurtebise a dit…

Griotte... Je ne VEUX PAS sucer mon frère, c'était de l'humour ma chérie... (et non, on ne met pas un violon dans le même lit que trois (ou plus) mâle en surchauffe hormonale, c'est fragile ces petits instruments. )

bas et ébats a dit…

Le premier passé, vous passez aussi Framboise.. votre chemin. Gâchis.