07 juin 2009

C'est pas du pipeau.

Je suis partie quelques jours (j'avais un copain à voir, ça a duré un peu plus longtemps que prévu, il a de l'endurance)
Ca n'a pas raté, Calixte a profité de mon absence pour raconter des horreurs sur mon compte. Que son réçit soit parfaitement exact ne change rien au fait que c'est odieux.

Si vous voulez voir à quoi, adolescente, j'utilisais les lèvres pulpeuses que la pratique de la flûte traversière n'avait fait qu'embellir (je vous dirais bien que je ne la mettais pas toujours dans ma bouche mais ça ferait très repompé sur american pie et ça ne serait pas vrai, faut pas pousser (pas trop loin en tout cas) quand même) rendez vous sur le blog de mon frangin .

(Et insultez le copieusement pour nuire aussi lâchement à la réputation d'une délicate jeune fille en fleur, vous parlez d'un grand frère protecteur vous... (en fait ce que je lui pardonne pas c'est d'avoir dit que j'avais des kilos en trop, c'est vilain) )

Je m'en vais méditer une vengeance.

4 commentaires:

Cl'm a dit…

Dites moi, cheurie, vous avez fait des progrès en math ! Vous arrivez à faire le compte des parenthèses, et vu comment vous digressez, c'est une gageure.

Je vous lèche affectueusement le lobe droit.

Votre Clément
(hin hin hin)

Framboise a dit…

Je vous lèche ailleurs poour voir la tête que vous ferez (enfin moi je verrais rien, mais je m'arrangerais pour que Griotte regarde et me raconte. )

Votre Framboise adorée.

(en fait si j'ai bien compris c'est vous qui avez initié le billet de Calixte, faut que je voir à une double vengeance, vu ce que Gabriel me raconte parfois à votre propos, ça ne devrait pas s'avérer trop compliqué.)

Le Graphopathe a dit…

Hééééééééé ! là je suis contre !

Je vous apprécie tendrement mon duvet de cygne. Mais faudrait voir à ne pas semer la zizanie dans mon entourage. Parce que je pourrais devenir moins accommodant.

Vous êtes méchante quand vous voulez.

Framboise a dit…

De toute façon, je n'ai plus accès à mon blog...
Si je ne peux pas raconter ce que vous me confiez, mon éphèbe rougissant, alors j'inventerais. :)
(dès que j'ai étranglé Griotte bien évidemment)