27 mars 2010

La Conversion de Klixte

Pfffffffffffff More is Less devient de plus en plus useless...
J'en profite pour poster ici un billet que j'avais écrit et que je n'ai pas pu poster parce que les deux autres étaient en plein trip sur un tout autre sujet et que je n'entrais pas dans la ligne éditoriale (et gnagnagna).

En plus, une paire de personnes citées dans ce billet étaient encore vivante ce qui rendait mon texte beaucoup plus drôle. Enfin…



Bon, et bien je le confirme… j'ai encore cédé.

En même temps, la tentation était vraiment énorme.

Ce que j'aime à Bruxelles, c'est que ça a beau être la province, c'est à un jet de pierre de Paris. Et c'est bien pratique pour le shopping.
Je faisais un saut chez Colette puisqu'il n'y avait que là que j'étais sûr de trouver un Parrot d'Andrée Putman. Et puis mes yeux se sont posés sur elle, immense, grandiose. Et ça m'a repris. J'ai immédiatement dégainé ma Visa et acheté une paire de paires exclusives et deux ou trois autres modèles qui me faisaient de l'œil.
Bien sûr, en débarquant pour bruncher au Be Zen où m'attendait mon cousin Estèphe qui fait le café à la galerie Kreo, encombré de mes cinq sacs, j'ai du essuyer quelques remarques piquantes.
Il faut dire qu'Estèphe n'a que 22 ans et un bac L tout neuf en poche.
-"Des quoi ?" m'a-t-il demandé en ouvrant des yeux comme des soucoupes à thé Rosenthal après que j'eus répondu à la très prévisible question "Y'a quoi dans tes sacs ?"
-"Des Converse." Répétais-je en détachant les syllabes.
-"Mais c'est plus à la mode !" S'exclama mon cadet.
-"A la quoi ?" M'enquis-je en toisant l'impudent. "Sache que ces baskets existent depuis un siècle et qu'ils méritent donc le respect en vertu de leur âge vénérable."
L'argument n'avait pas l'air de l'impressionner.
-"Ben justement." Reprit l'écervelé en croquant quelques cacahuètes au wasabi. "Un siècle, c'est archéologique."
-"Mais petit inculte, ça ne fonctionne pas comme tu sembles le croire. Regarde le tailleur de Chanel. Ca fait 75 ans qu'il font et refont tout le temps le même. Les femmes les achètent parce que le modèle est vraiment au point. Et Saint Laurent. Tu crois qu'il aurait eu autant de succès de son vivant s'il n'avait pas passé trente ans à se répéter à l'infini ?
Résultat, c'est devenu iconique. Ben les Converse, c'est pareil."
-"Ben si tu aimes les baskets, achète plutôt des Puma Alexander Mc Queen. Ca au moins c'est cool."
-"Je sais." Coupais-je d'un ton un peu irrité. "J'en avais une paire de Amq Scythe que j'utilisais pour faire mes Pilates. Mais je les ai oublié dans mon appart de Strasbourg. Je suppose qu'on les aura balancées aux ordures. J'espère que sous son pont, le clodo qui les aura récupérées apprécie le confort inégalable de cet objet design de haute technologie."
Et puis, comme j'en avais plein les bottes du sujet, on est passé à un registre plus constructif : le plan B d'Estèphe pour mettre la réceptionniste de l'agence dans son pieu.

De retour à Bruxelles j'ai déballé avec émotion mes DRx et me suis empressé de les ranger dans le placard du dressing. Une bonne place, à côté des Keith Haring. C'est là que je me suis aperçu que ledit placard commence à montrer des signes de faiblesses ou plutôt que ma collection de baskets en toile commençait à prendre des proportions vraiment effrayantes. Surtout dans la mesure où je ne les porte jamais.
Si elles était un peu plus chères, je les mettrait bien pour aller bosser. Mais vous me voyez au bureau avec des bêtes baskets à 195 € la paire. Faut rester sérieux aussi.

Bref il faut que je refasse faire des placards ou que j'aille voir un psy vraiment compétent. Parce que là, je viens de me regarder "Marie-Antoinette" et je me rends compte qu'un joli modèle rose manque à ma panoplie.

PS : Ce n'est pas moi sur la photo. Je tiens A-BSO-LU-MENT à le préciser.

2 commentaires:

Cl'm a dit…

Et moi je tiens à préciser que sur la photo, c'est toi avant ton régime ^^.

Framboise a dit…

Cl'm vous êtes trop nul. Mon frère est beau. Et mince. Et beau.


Et toi Calixte, que tu emménages sur mon blog, je veux bien, mais si tu pouvais laisser tes pompes et ton obsession pour tes bouts de toiles à matelas sur le paillasson, j'apprécierai.
Question de standing.