25 août 2009

Venise, Jour 2. Sortez-moi de là !

Je vais même pas vous raconter aujourd'hui (sauf que j'ai un super bikini, pour quand on retourne à Amalfi, marre des marques du une pièce alors que ces messieurs se baladent en tenue d'Adam. C'est pas eux qui mettront des décolletés plongeants en septembre) c'était vraiment trop affreux. Ou je le ferais, mais plus tard, quand j'aurais pris une 25e douche.

En attendant on était supposé repartir pour Amalfi en début de soirée, mais Gabriel a tenu à rester une nuit de plus. Comme c'est Gabriel j'ai rien dit. Même si Calixte s'est fait la malle depuis un bail déjà (mais il vous expliquera lui-même, ou un de ses acolyte s'en chargera, j'ai assez à vous raconter MES tracas), que je suis seule et que je souffre.

Déjà, j'ai remarqué que la terrasse de la chambre de Gabriel et d'Arcangelo était commune à la chambre d'à-côté, Et devinez qui y loge ?
Ben, pas moi. C'est vache, je croyais qu'Arcangelo adorait qu'on le mate, et vu que c'est Clément leur voisin, ça ne risque pas d'arriver.

Mais c'est un détail. Lundi, j'ai voulu aller explorer un peu Venise, toute seule comme une grande. J'ai essayé de trouver la fameuse église recommandée dans les commentaires un peu plus bas.
Au bout de deux heures, je savais plus où j'étais, ni comment rentrer, et la lanière d'une de mes sandales a lâchée. Et donc, une Sergio Rossi au pied et l'autre dans le canal,ben j'ai tout retiré hein, sinon j'avais l'air bancal. J'ai essayé de faire un ricochet avec la deuxième. Ça n'a pas plu apparemment. Je ne sais pas trop ce que les gens disaient, mais j'ai du m'esquiver aussi vite que possible, pieds nus, en sueur, et furieuse.

Heureusement, j'ai réussi à joindre assez vite Arcangelo. Après une petite heure supplémentaire les orteils à l'air à une terrasse à m'empiffrer de glace en pleurnichant ils sont arrivés et m'ont montré sur une carte où j'étais. Une fois remise dans le droit chemin (les pieds nettoyés et devant un magasin de chaussures tant qu'à faire.) J'ai décidé qu'il ne me restait que juste assez de temps pour aller voir le palais Grassi.

J'y étais à peine arrivée que je suis tombée sur deux suédois. Il étaient beaux !! J'avais des capotes dans mon sac, alors je les ai abordé en anglais en faisant semblant d'être perdue (oui oui, devant le palais Grassi) , ils ne m'ont pas pris au sérieux une seule seconde et au moins j'ai passé une bonne fin d'après midi. (même si le moins blond des deux je sais c'est cliché mais ils étaient tous les deux blonds, j'y peux rien moi) passait plus de temps à lorgner les fesses de son copain qu'à s'occuper de mes seins, mais je crois que je commence à avoir l'habitude.

Bon bien sur en repartant, je ne savais à nouveau plus où j'habitais... Cette fois Gabriel était moins amusé parce qu'on commençait à être en retard pour le repas.

Résultat, j'ai des ampoules, et aujourd'hui Arcangelo et Gabriel m'ont littéralement fui.

Ça continue ce soir d'ailleurs. Je n'ai aucune idée d'où est Clément.(et je m'en contrefiche) et notre hôte et son ombre m'ont bien fait comprendre qu'il ne valait mieux pas les déranger.

Mon lit est confortable, et c'est dingue le nombre d'objets oblongs que l'on trouve dans cette chambre.
Au point où j'en suis.

3 commentaires:

comm and come a dit…

Au moins la journée n'a pas été totalement perdue :)

Anonyme a dit…

Sites de webcam live sans arnaque
Bonjour, apres m'etre fait rouler a quelques reprise sur certain site de webcams X j'ai décidé d'afficher ici les sites que j'ai essayé sur lesquels j'ai obtenu satisfaction ! www.queencafe.com et www.elledirect.com ont plusieurs modèles et donne de tres bon résultat au niveau de la qualité d'image et de son. Vous m'en donnerez des nouvelles.

Ant. a dit…

Chère Framboise,

Puis-je suggérer une illustration musicale à votre billet ?