23 août 2009

Amalfi, jour 4, Brève unique en état d'ébriété

Je suis soule !
Mais j'ai une super raison !
La vie est injuste !
Hier soir je croyais que la chance avait enfin tournée.
En guise de visite de ma chambre avec Boudoir, Arcangelo a poussé l'hospitalité jusqu'à me faire tester une bonne partie du mobilier.

On est entré dans le boudoir et il m'a fort galament renversée sur la dormeuse, avant de poser sur mes lèvres un baiser absolument exquis.
J'étais trop contente, surtout quand sa bouche a voyagé dans mon décolleté et que ses doigts se sont glissés entre mes cuisses. Et il fait ça avec une telle désinvolture. Du grand art.

Je vous raconte pas trop la suite parce que dévoiler les prouesses sexuelles d'Arcangelo, c'est plutôt le hobby de Gabriel. Mais je peux vous dire qu'il n'exagère pas quand il dit que c'est un super bon coup. J'ai joui au moins trois fois!
Par contre, il est parti un peu vite. J'en aurais bien repris un peu. Mais je suppose qu'il fallait qu'il garde un peu d'énergie pour Gabriel. Je suis partageuse moi !

En parlant de partage, si je suis saoule, ce n'est pas pour célébrer la fin de ma disette sexuelle.
c'est plutôt parce qu'avant de partir, Baptiste a trouvé très spirituel de nous prendre à part Calixte et moi, et de nous plaquer. Comme ça. Tous les deux.

Je vous laisse, mon Calixte est dans la piscine en train de finir la bouteille d'Absolut sans moi.

2 commentaires:

Cl'm a dit…

Quelle soirée, à croire qu'on est tous pétés comme des coings!

Mince alors, c'est pour ça que Baptiste avait l'air si embarassé quand je l'ai vu tout à l'heure. Je croyais que c'était parce qu'il était dans la salle de bain d'Arcangelo.

Mince, va falloir border Calixte.

Framboise a dit…

Nan, mais en fait, il a dormi où exactement ? (c'était pas très sympa de me laisser dormir au bord de la piscine jusque 4 heures du matin, heureusement que Gabriel est venu me conduire au lit avant que je ne soit couverte de rosée. Il est gentil, lui)