17 mars 2009

I wanna be your dog

La vie chez Griotte est fantastique.
Il ne se passe pas une journée sans qu'un truc absolument formidable arrive.

Tiens, au début, quand je venais d'emménager :  le chien du voisin est mort. C'est triste, me direz vous, et il n'y a en cela rien de fantastique.

C'est vrai. Mais le voisin c'était David.

Ce charmant photographe.
Lorsqu'il n'est pas en reportage, David aime nous prendre en photo nues dans des poses alléchantes et se taper Griotte.
Mais avant que j'emménage ce n'était pas comme ça.  Au mieux, il sonnait chez Griotte avant de partir en voyage et il lui confiait son chien, un bâtard de marque indéfinie. Elle s'en occupait comme de son propre fils.Griotte et les animaux, c'est fusionnel. C'est patient les animaux. C'est pour ça.
Le fait que j'arrive n'a pas changé les habitudes de David. Un beau matin il a déposé le chien avant de partir pour deux semaines faire du trekking au Nicaragua.(Les photographes on une notion bizarre de l'aventure),

Quelque jours plus tard ou plutôt une nuit, Chienchien (c'était son nom selon Griotte, elle n'est pas très originale) est mort. De vieillesse.
Ou d'ennui, on ne sait pas, il n'a pas laissé de mot.

Mais quand même on s'est retrouvé avec un cadavre sur les bras. Dans un appart' parisien.
Au mois de juin.

On a téléphoné à son maître qui, bien que fort triste, nous a demandé d'aller le faire incinérer avant que son petit corps n'attire toutes les mouches du quartier.

Grand moment de solitude chez Griotte.
Comment transporter le chien ? Assez volumineux tout de même.

Griotte toujours pleine de ressources a dégoté une valise de DJ qu'un ex avait laissé là. Et on a appelé un taxi.

Mais le taxi n'est jamais, jamais venu.
On en a eu marre d'attendre et Griotte devait aller travailler l'après-midi.
Alors on s'est dit, soyons folles, allons-y en métro, après tout personne ne saura ce qu'on transporte.

Et nous voilà traînant de concert notre valise de DJ dans les couloirs du métro.

En attendant notre rame, un jeune homme fort bien habillé s'approche de nous, on suait, on puait, on pouffait à l'idée de transporter un chien mort dans le métro. Mais guère rebuté, le jeune homme nous demande si notre sac n'est pas trop lourd. On dit : "Ah ben si beau gosse, un peu qu'il l'est" (enfin, Griotte a dit ça, moi je parle mieux. )
Mais qu'est ce que c'est ?

Et nous en cœur : le matériel de DJ d'un copain.(on avait répété, au cas où)

Et notre rame arrive. Le jeune homme, fort serviable, nous dit : "Attendez, je vais vous aider." Et avant qu'on ait pu faire un geste, il nous a poussé loin de lui, il a saisi la valise et sauté dans la rame, la cohue des autres passagers n'aidant guère on a rien pu faire d'autre que regarder notre valise partir on ne sait où. 
Nous étions consternées.
Puis nos regard se sont croisés.
Griotte a dit : "Il va être trop triste le gars quand il va trouver le pauvre petit Chienchien tout mort dans la valise. "
J'ai dit : "Griotte, réfléchi deux minutes."  (faut toujours lui dire, sinon elle y pense pas. )

Ça lui a pris plus que deux minutes. Un autre métro est passé. Et un autre. Je commençais à avoir vraiment chaud.

"Ah oui en fait. C'est drôle." Elle a fait. 
On a beaucoup rit sur le chemin du retour.


David, lui, a son retour, il a pas trouvé ça tordant.


PS : Je poste pas beaucoup en ce moment. Je suis en train d 'essayer d'arracher Baptiste aux griffes de mon frangin. Grrr. C'est dur. Mais j'ai deux alliés de choix. Na ! Et lui il a qu'un manchot pour l'aider. Dès que j'ai fini, je vous raconte.

8 commentaires:

comm and come a dit…

La mer est pleine de poissons pourquoi celui-là ?

Cl'm a dit…

Parce qu'il frétille dans le bocal de Calixte je suppose.

Framboise a dit…

comme and come : parce qu'il est beau et qu'il était à moi d'ABORD !

Cl'm : Oui, ça aussi, mais dans votre état, je vous dispense de venir étaler votre avis et votre science dans mes commentaires.

Klixte a dit…

Et de faire des allusions scabreuses aussi, merci.

Framboise a dit…

J'avais eu la décence de ne pas relever. Frangin, franchement. Pas un pour rattraper l'autre.

Le Sushi a dit…

C'est mal de recycler! (mais toujours aussi agréable à lire)

Chr. Borhen a dit…

@ Framboise : " Ne pas relever est toujours indécent. " (Coco Chanel)

Framboise a dit…

Le sushi : Mais j'ai pas le temps. Et tous mes lecteurs ne me sont pas, comme vous, fidèles depuis mes débuts. Ce serait dommage de leur faire manquer ces moments d'anthologie.

Monsieur Borhen : entre vous et le Graphopathe, je vais bientôt pouvoir me faire une petite bible des dits de Coco.